Ligue 2
27/11/2009 à 20h
Laval Sedan
Zoom classement
X   EQUIPE     PTS +/-
15 Dijon 16 -3
16 Guingamp 14 -6
17 Sedan 14 -7
18 Istres 13 -10
19 Strasbourg 12 -5


Espace Vert & Rouge
la boutique du CSSA
Retrouvez tous les produits 2009/2010 dans la boutique, l'Espace Vert & Rouge
Les matchs en direct
Suivez les matchs du CSSA en direct avec Radio 8

Sedan - Metz 1-1
Un bon point avant la trêve

Pour le CSSA, le choix était simplissime : il fallait gagner ! Avant 3 semaines de trève internationale, les Sedanais se devaient de préparer au mieux cette longue coupure, avec comme objectif les 3 points de la victoire, et une remontée au classement. Landry Chauvin avait concocté un 4-3-3 très flexible, pouvant s'adapter rapidement en 4-4-2 ou 4-5-1. Ce schéma avait pour principal objectif de gêner les Messins dans leurs tentatives d'adaptation à ce système. Metz était venu pour jouer, pour gagner, et non pour défendre, c'était peut-être de là que viendrait le salut pour les Ardennais, plus à l'aise face aux créateurs qu'aux annihilateurs. Le CSSA allait rapidement inscrire un très joli but, immédiatement annulé par la non-moins superbe égalisation du FCM. Chaque équipe ayant eu ses bonnes périodes, le jeu s'était équilibré, et c'est donc fort logiquement que l'arbitre renvoyât les 22 acteurs aux vestiaires alors que le tableau lumineux du stade affichait un score de parité.

En seconde période, les visiteurs, toujours nantis d'excellentes intentions, et servis par un niveau de jeu très élevé, reprirent en mains la direction des opérations. Sedan ne voulait pas cèder, mais souffrait néanmoins face à une armada digne de la Ligue 1. Les centres lorrains, nombreux, ne trouvaient heureusement pas preneur, mais il était presque certain que la moindre erreur individuelle, d'un côté ou de l'autre, ferait basculer le sort de la rencontre. Le spectacle était agréable, bien que les occasions franches ne soient pas légion. Sedan termina bien mieux, tentant d'arracher la victoire, et 2 points de plus. Pour cela, il fallait se découvrir, ce dont ne profita pas le FC Metz. Lorsque l'arbitre siffla la fin des 90 minutes, il était trop tôt pour savoir si le CSSA venait de prendre un bon point face à un adversaire digne des sommets, ou s'il venait de gaspiller 2 points. L'avenir répondra à cette interrogation...