Ligue 2
12/11/2010 à 20h
Sedan Ajaccio
Zoom classement
X   EQUIPE     PTS +/-
1 Le mans 26 7
2 Tours 25 6
3 Sedan 23 11
4 Evian tg 22 5
5 Chateauroux 22 2
6 Le havre 21 4


Espace Vert & Rouge
la boutique du CSSA
Retrouvez tous les produits 2010/2011 dans la boutique, l'Espace Vert & Rouge
Les matchs en direct
Suivez les matchs du CSSA en direct avec Radio 8

Laval - Sedan 3-0
Fin de série pour le CSSA...

Face à la meilleure défense du championnat (à domicile) d'une équipe de Ligue 2 également invaincue sur sa pelouse, le CSSA devait donc relever un difficile challenge pour l'emporter. Comment la plus prolifique attaque parmi les 20 candidats au podium allait-elle devoir s'y prendre afin de faire craquer le bloc défensif lavallois ? L'animation offensive ardennais était assurée par son habituel quatuor : les flèches Eudeline-Karaboué dans les couloirs, en charge d'abreuver le duo Allart-Fauvergue. Après un timide début de rencontre de part et d'autre, les tangos allaient trouver l'ouverture dès la 12ème minute, par Lebouc. Sedan devait désormais courir après le score, et s'employer pour forcer le blocus défensif imposés par des lavallois recroquevillés sur leur but. Pendant les 30 minutes restantes, les visiteurs plaçaient bien quelques piques sur le but de Balijon, mais se montraient incapables de perturber réellement une formation bien en place. Aucun manque de volonté côté vert-et-rouge, plutôt une carence dans la percussion et la finition, un manque auquel Landry Chauvin devrait trouver une solution afin d'éviter de voir les élans de sa troupe, tels des vagues, se briser sur la digue mayennaise. La pause, comme souvent cette saison, allait-elle permettre de remettre les Sedanais dans le bon sens ?...

Dès le début de la seconde période, Mokaké et Smrekar remplaçaient Tiberi et Fauvergue. Malheureusement, ce remaniement, censé redynamiser le CSSA, intervenait juste après que Lebouc eut doublé la mise ! Sedan, absolument pas dans un bon jour, peinait, et ne trouvait pas la clef du coffre-fort adverse. En face, Laval, solide et appliqué, faisait son match, sans trembler outre-mesure. Un coup-franc permettait aux lavallois d'enfoncer le clou : la tête de Chapuis devançait la sortie de Benoit Costil. C'était vraiment cher payé pour des Sedanais qui n'avaient plus qu'à fermer les vannes afin de réduire le déficit au goal-average. Un tir heurtait la transversale, heureusement sans alourdir encore la marque. L'ultime baroud d'honneur des ardennais ne donnait rien, et Sedan s'inclinait logiquement, au terme d'un match qualitativement bien loin de ses prestations passées. Les résultats de la soirée, en plus d'un place perdue (3ème), ne sont pas favorables aux CSSA, qui voit juste derrière lui un regroupement de 6 équipes ne comptant qu'un ou deux points seulement de retard. Les retrouvailles du coach avec ses racines mayennaises ne furent certainement pas aussi heureuses qu'ils le souhaitait...