LIGUE 2
Guingamp
26/10/2012 à 18h45
Guingamp - Sedan


CSSA
CLASSEMENT
  CLASSEMENT    
POS.   EQUIPE     PTS +/-
16 NIORT 12 0
17 LAVAL 11 -2
18 LENS 11 -8
19 AJACCIO 10 -4
20 SEDAN 9 -4
AGENDA

BOUTIQUE

Retrouvez tous les produits 2010/2011 dans
la boutique, l'Espace Vert & Rouge

la boutique du CSSA

BILLETTERIE

Achetez vos places grâce à la billetterie en ligne

acheter vos billets en ligne

WEB TV

Regardez les résumés vidéos des matchs du CSSA

resume video des matchs

RADIO

Suivez les matchs du CSSA en direct avec Radio 8

Radio 8

ONZEO

Retrouvez le CSSA sur la chaîne Onzéo
Retrouvez le CSSA sur la chaîne Onzéo

L'actualité du CSSA
cliquez pour agrandir

Tours - Sedan 1-1

21/09/2012 : Un CSSA à 2 visages empoche un bon point en déplacement.

Cueillis à froid dès la 3ème minute par un but de Jeremy Blayac, les Sedanais ont, pendant toute la 1ère mi-temps, éprouvé beaucoup de difficulté à développer un jeu conquérant et percutant. Ils ne se procurèrent d'ailleurs aucune occasion significativement dangereuse. C'est dire si ce match de la peur, entre 2 équipes au jeu et au mental tous deux perfectibles, n'offrait pas les garanties d'un spectacle de gala. Des deux côtés, on déjouait plus qu'on ne jouait, bien que Tours se montrât quand même plus à son avantage. L'ouverture rapide du score n'était certainement pas étrangère à cet état de fait. Sedan, précocement assommé, avait peiné à se relancer, ce dont les hommes de Bernard Blanquart avaient parfaitement su profiter. A la pause, le moins timoré et le moins maladroit menait à la marque. Malheureusement pour les visiteurs, celui-là était Tours.

Au tout début de la seconde période, sur la 1ère offensive d'envergure des ardennais, Mamadou Diallo décochait une frappe puissante qui trompait complètement le gardien (47ème). Ce 100% de réussite (1 occasion = 1 but) allait-il relancer les vert-et-rouge ? Dans la foulée, Benjamin Leroy était tout heureux de voir le missile de Florian Makhedjouf fleurter avec son poteau. Puis c'est Abdoulaye Diaby qui obligeait le portier à éteindre le feu. Insipides pendant 45 minutes, les Sedanais montraient maintenant bien plus de saveur et de piquant. Quant aux Tourangeaux, moins fringants, ils étaient obligés de faire le dos rond et subir. Sedan jouait pour gagner, et le faisait savoir ! Ce qui serait passé pour une utopie en 1ère période se révélait désormais comme une opportunité à saisir. Au fil des minutes, les hommes de Laurent Guyot ont baissé de pied, et, dans les dernières minutes, Tours a même sérieusement inquiété Ulrich Ramé. Sans fâcheuse conséquence.

Ce CSSA à 2 visages et à 2 vitesses, avec 2 mi-temps totalement opposées en termes de qualité et d'engagement, peut finalement s'accommoder de ce "grand" petit point. Le classement reste précaire, mais les Sedanais, en levant légèrement la tête, peuvent toujours apercevoir le ventre mou du championnat.

retour aux actualites